Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun 1755-1842

Née d’un père artiste, Elisabeth Vigée Le Brun décide à l’âge de 14 ans de consacrer sa vie à l’art. Formée par un peintre elle épouse en 1775 Jean-Baptiste-Pierre Le Brun, un marchand de tableau avisé qui fera beaucoup pour la carrière de sa femme. A partir de 1780 Elisabeth Vigée-Lebrun devient la portraitiste de la haute société, elle sympathise avec la reine Marie-Antoinette et fera d’elle plusieurs portraits qui se trouvent au musée de Versailles.

Vigée-Lebrun, autoportrait 1789, collection particulière

Josephine Grassini in the role of Zaire, Musée des Beaux-Arts Rouen

Portrait de Marie-Antoinette dit à la rose 1783

Madame Molé-Raymond de la Comédie Italienne, musée du Louvre

Vigée-Lebrun, Autoportrait avec un chapeau de paille vers 1783

Madame du Barry

The vicomtesse de Vaudreuil, Getty museum

Louise Marie Adeaide de Bourbon-Penthiève, duchesse d’Orléans, Châteaux de Versailles et Trianon

Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Lucie, dite Julie 1780-1819, musée du Louvre

Mme Rousseau et sa fille

Comtesse de la Châtre, The Metropolitan museum of Art

Hyacinthe Gabrielle Roland later Marchioness Wellesley 1791

Comtesse Catherine Vassillievna Skavronskaia, dame d’honneur de l’Impératrice Catherine II, musée du Louvre

Madame Vigée-Le Brun et sa fille, Jeanne-Marie Louise 1780-1819, musée du Louvre

Antoinette-Elisabeth Marie d’Aguesseau, comtesse de Ségur, Châteaux de Versailles et Trianon

Portraitiste attitrée de la Reine Marie-Antoinette, Louise Elisabeth Vigée-Lebrun dut fuir la France à la Révolution et quitta Paris en 1789 pour se rendre successivement à Rome, Naples, Vienne, Saint-Petersbourg et Berlin. Les démarches de son mari, le marchand de tableaux Jean-Baptiste-Pierre Lebrun, et du peintre David lui permirent d’être rayée en 1802 de la ‘liste des émigrés’ et de pouvoir regagner Paris. Pendant son exil, Vigée-Lebrun fut reçue dans toutes les cours européennes. C’est à Vienne, en 1793, qu’elle apprit la nouvelle de l’exécution de Louis XVI et de son amie Marie-Antoinette.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

5 Réponses to “Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun 1755-1842”

  1. Mark Eaton Says:

    Powerful, yet beautiful portraits.

  2. There is a lovely example of one of her portraits in the Wallace Collection in London. I recommend a visit.

  3. deprez daniel Says:

    Superbe tableaux ! A part les grands spécialistes le peintre n’est pas tellement connu . Avec quelques autres de son époque, elle mériterait beaucoup mieux

  4. boumaiza Says:

    C’est une exceptionnelle peintre qui donne une émotion vive à chacune de ses représentations !

  5. Jacques Coeman Says:

    Il faut avoir lu ses mémoires (3 tomes disponibles gratuitement sur Internet) pour comprendre à quel point cette femme était en avance sur son temps !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :