Archive for the Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 Category

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 24 février 2009 by Femme Femme Femme

La prestigieuse maison Christie’s, associé à la maison de vente de Pierre Bergé et associés, a réservé pendant trois jours, les 23, 24 et 25 février l’immense et prestigieux Grand Palais parisien, pour mettre aux enchères plus de 700 pièces exceptionnelles provenant de la collection commune de l’homme d’affaires Pierre Bergé et du couturier Yves Saint Laurent, peut être le plus important ensemble artistique jamais constitué en cinquante ans.

Sont à signaler de nombreuses oeuvres du XIXe siècle parmi lesquelles des dessins et des tableaux de David, Géricault, Gros ou Ingres avec le portrait de la Comtesse de Larue représenté ci-dessous.

Portrait de la Comtesse de Larue 1812

Jean-Auguste Dominique Ingres se voulut aussi peintre d’histoire et peignit des sujets historiques tout au long de sa vie mais on retiendra avant tout le portraitiste.. Ses premiers portraits étaient plutôt sobres, exécutés dans une manière sombre avec le souci de mettre surtout en valeur le visage de la personne représentée et en se contenant d’ébaucher le reste du corps. La plupart de ses autres portraits furent peints avec une fantastique qualité d’exécution et de précision quasi photographique. Il avait ainsi l’habitude de procéder à des études préalables au crayon en cherchant à mettre en avant la physionomie de ses personnages et leurs attitudes avec une mise en scène très élaborée. Ses portraits eurent pour la plupart une étonnante profondeur psychanalytique dans ce sens où chaque personnage reflétait parfaitement sa condition sociale alors que dans certains tableaux d’histoire, l’artiste se permit des libertés d’interprétation tout en mêlant étroitement son style au contenu idéologique des scènes peintes, allant toutefois jusqu’à flirter avec le fantastique et l’onirisme dans certaines compositions, échappant ainsi au classicisme dont il était l’ardent défenseur.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 18 décembre 2007 by Femme Femme Femme

L’odalisque à l’esclave 1839

Ingres s’est intéressé à l’orientalisme, mais de façon très sélective. On ne trouve pas chez lui de scène de chasse, de scènes bibliques, de paysages orientaux. Son orientalisme est uniquement composé de bains et d’odalisques, c’est-à-dire de nus plus ou moins audacieux.
<a href= »http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Ingres
« >Ingres
n’a jamais voyagé dans un quelconque pays d’Orient. Il utilise donc pour composer ses tableaux des représentations, gravures, miniatures, qui ne sont pas toujours de première main. Il reprend par conséquent la vision des femmes orientales propre à son temps : belles alanguies au corps svelte et aux formes agréables, se prélassant sous la garde d’un esclave, et dont la torpeur est accompagnée de musique
C’est dans ce cadre que se situe L’odalisque à l’esclave. Etendue, abandonnée, recouverte à mi-corps d’un voile qui ne masque rien de ses lignes voluptueuses, entourée d’un esclave noir, d’une musicienne, d’un narghilé et d’un chasse-mouche, cette odalisque reprend tous les thèmes, accessoires, caractéristiques du genre. On ne peut donc pas dire qu’Ingres ait une vision très originale de l’orientalisme. Néanmoins, ce dont le sujet manque en originalité, il le gagne par la perfection de la réalisation.

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 25 novembre 2007 by Femme Femme Femme

Portrait de Pauline Eleanore de Galard de Brassac de Bearn

Portrait de Madame Moitessier


Portrait de Madeleine Chapelle

Portrait de Madame Jacques-Louis Leblanc(Françoise Poncelle)

Portrait de Madame d’Haussonville

Ingres se voulut aussi peintre d’histoire et peignit des sujets historiques tout au long de sa vie mais on retiendra avant tout le portraitiste..
Ses premiers portraits étaient plutôt sobres, exécutés dans une manière sombre avec le souci de mettre surtout en valeur le visage de la personne représentée et en se contenant d’ébaucher le reste du corps.
La plupart de ses autres portraits furent peints avec une fantastique qualité d’exécution et de précision quasi photographique. Il avait ainsi l’habitude de procéder à des études préalables au crayon en cherchant à mettre en avant la physionomie de ses personnages et leurs attitudes avec une mise en scène très élaborée.
Ses portraits eurent pour la plupart une étonnante profondeur psychanalytique dans ce sens où chaque personnage reflétait parfaitement sa condition sociale alors que dans certains tableaux d’histoire, l’artiste se permit des libertés d’interprétation tout en mêlant étroitement son style au contenu idéologique des scènes peintes, allant toutefois jusqu’à flirter avec le fantastique et l’onirisme dans certaines compositions, échappant ainsi au classicisme dont il était l’ardent défenseur.
JEAN-AUGUST DOMINIQUE INGRES.

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 8 août 2007 by Femme Femme Femme

Le bain turc 1852-1859,musée du Louvre.

Cette composition achevée vers 1859 conclut les recherches entreprises par Ingres depuis 1807 dans ses Baigneuses, thème associant la nudité féminine à l’exotisme ottoman. La description du harem a pu lui être inspirée par les « Lettres de lady Montagüe » (1764) lues quarante ans plus tôt. La ligne serpentine des corps, la répétition obsédante d’un même modèle enrichissent d’une note d’abstraction la sensualité qui se dégage de cette assemblée de chairs lascives, pur produit du rêve d’un Orient érotique et parfumé que perpétuait depuis un siècle.
JEAN-AUGUSTE DOMINIQUE INGRES.
INGRES ET L’ANTIQUE.

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 4 juin 2007 by Femme Femme Femme

Regarder l’horizon, c’est regarder loin, mais c’est aussi regarder quelque chose de faux.
Jules Renard .
La baigneuse

JEAN-AUGUST DOMINIQUE INGRES.

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 26 mai 2007 by Femme Femme Femme

La société des femmes est la source du bon usage.
Johann Wolfgang von Goethe .
La source

JEAN AUGUSTE DOMINIQUE INGRES.

Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Posted in Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867 on 1 mai 2007 by Femme Femme Femme

La femme , ainsi, était toujours la bête de luxure, dont le prêtre simplement se servait aujourd’hui pour assurer le règne de Dieu.
Emile Zola .
Odalisque with a Slave 1840

JEAN AUGUSTE DOMINIQUE INGRES.