Archive for the Henri Matisse 1869-1954 Category

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 10 juin 2008 by Femme Femme Femme

La musique 1939, collection Albright-Knox Art Gallery

Fils d’un marchand de grains, Henri Matisse entreprend tout d’abord des études de droit et exerce la fonction de clerc d’avoué dans un cabinet notarial de Saint-Quentin dans l’Aisne.
À l’occasion d’une convalescence, il commence modestement à dessiner. Cette première expérience le conduit, en 1891, à s’installer à Paris pour apprendre la peinture. Ses professeurs sont le peintre académique Bouguereau, puis Gustave Moreau, plus proche des mouvements d’avant-garde contemporains. Il découvre ensuite l’impressionnisme, Turner, Cézanne, Gauguin, Van Gogh…

En 1904, après sa rencontre avec Signac, théoricien de la méthode divisionniste inaugurée par Seurat, il peint Luxe, calme et volupté. Mais cette toile ne le satisfait pas : « Mes couleurs dominantes, sensées être soutenues et mises en valeur par les contrastes, étaient en fait dévorées par les contrastes, que je faisais aussi importants que les dominantes. Ceci m’amena à peindre par aplats : ce fut le fauvisme. »

En 1905, Matisse expose au Salon d’Automne un portrait de sa femme, La Femme au chapeau, qui fait scandale. Gertrude Stein raconte : « Les visiteurs pouffaient en regardant la toile, et on essayait de la lacérer. » Cependant, bien que décrié, le peintre sort de l’anonymat et s’impose comme chef de file d’une nouvelle école avant-gardiste.

À partir de cet événement, il ne cesse d’exposer et de vendre ses toiles. En 1909, notamment, le riche collectionneur russe Chtchoukine lui commande deux compositions, La Danse et La Musique. L’aisance matérielle que lui confère son succès lui permet d’effectuer divers voyages, comme ses deux visites au Maroc entre 1912 et 1913, qui enrichissent son œuvre.
Non mobilisé pendant la guerre, Matisse a alors 45 ans, il reste à Collioure, puis s’installe à Nice, où, jusqu’à la fin des années 20, il travaille presque exclusivement sur le thème du corps féminin.( Source: Centre G.Pompidou)
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 9 avril 2008 by Femme Femme Femme

Les trois soeurs 1916-17

Odalisque à la culotte rouge 1924-25, musée de l’Orangerie

Odalisque à la culotte grise 1927, musée de l’Orangerie

HENRI MATISSE.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 27 octobre 2007 by Femme Femme Femme

Le pire sentiment que l’on puisse offrir à une femme est la pitié.
Vicki Baum .
Mlle Yvonne Landsberg,1914,Philadelphia Museum of art.
MUSEE HENRI MATISSE.

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 6 juin 2007 by Femme Femme Femme

Henri Matisse, photographié dans son atelier
Matisse dessinant un nu dans son atelier de la rue des Plantes,Brassaî(dit),Halasz Gyula.Collection privée.

HENRI MATISSE.

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 19 mai 2007 by Femme Femme Femme

Que devrait être le corps ? Un objet de pur plaisir et de pure liesse.
Amélie Nothomb .
Joy of Life

HENRI MATISSE.

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 1 mai 2007 by Femme Femme Femme

Les hommes écrivent pour se consoler des autres ; les femmes écrivent pour se consoler d’elles-mêmes.
Pierre Baillargeon .

HENRI MATISSE.

Henri Matisse 1869-1954

Posted in Henri Matisse 1869-1954 on 21 avril 2007 by Femme Femme Femme

Le pire sentiment que l’on puisse offrir à une femme est la pitié.
Vicki Baum .

MUSEE HENRI MATISSE.