Kees van Dongen 1877-1968

L’amour est la plus vieille demeure du monde, qu’il faut sans cesse reconstruire, pierre par pierre sans jamais se reposer et croire que les sentiments sont acquis pour toujours. [Tahar Ben Jelloun – Extrait de L’Auberge des pauvres ]

La gitane ou la curieuse, musee de l’Annonciade St-Tropez

Nini, la danseuse aux folies bergères ou saltimbanque au sein nu

Bookmark and Share
KEES Van Dongen.

3 Réponses to “Kees van Dongen 1877-1968”

  1. Bravo pour votre blog. Je vous informe que mon exposition Hymne à Vénus
    se poursuit au Musée de l’Erotisme à Paris et que le monde de l’art contemporain n’en dit mot…Pourtant mes érotiques des années 70 ravissaient les femmes qui se battaient pour leur libération.
    Vous trouverez bien d’autres de mes dessins et peintures de femmes sur mon site http://www.sir-L.fr
    Au plaisir de vous lire, ou de vous rencontrer si vous êtes parisien, amicalement. Sir L.

  2. leriche raoul Says:

    excellent site de découverte artistique, et de la bea

  3. leriche raoul Says:

    excellent site de découverte artistique, et de la femme. Bravo que ce site perdure longtemp.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :