Charles Joseph Natoire 1700-1777

Le triomphe de Bacchus, musée du Louvre

La beauté rallume le flambeau de l’amour, Châteaux de Versailles et de Trianon

De son vivant, Charles Joseph Natoire était mis à l’égal de François Boucher. Directeur de l’Académie de France à Rome de 1751 à 1775, il jouit d’une grande autorité dans le monde artistique. Comme son maître François Lemoyne, il est le peintre de la grâce, de la volupté et de la joie de vivre. Sa touche chaude et sensuelle est sans doute trop gracieuse pour la peinture d’histoire, trop frivole pour la peinture religieuse. Il reste avant tout comme l’auteur de l’admirable suite de l’Histoire de Psyché pour le salon de la Princesse de l’hôtel de Soubise à Paris, ainsi que des cartons de l’Histoire de Don Quichotte pour la Manufacture de Beauvais, conservés pour la plupart au château de Compiègne.
Issu d’une bonne famille catholique originaire de Lorraine, Charles-Joseph Natoire est né à Nîmes en 1700, fils de Florent Natoire, sculpteur, et de sa femme Catherine Mauric. Son père, après lui avoir donné ses premières leçons de dessin, l’envoie à Paris en 1717 pour compléter sa formation dans l’atelier de Louis Galloche (1670-1761), peintre du Roi et professeur à l’Académie royale de peinture et de sculpture, puis auprès de François Lemoyne, dont l’enseignement le marquera fortement.
Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :