Philipp Otto Runge 1777-1810

Le repos pendant la fuite en Egypte 1805-1806, Hambourg Kunsthalle Allemagne

Les enfants Hûlsenbeck 1805-1806, Hambourg Kunsthalle Allemagne

Philipp Otto Runge, le meilleur représentant avec Caspar David Friedrich du romantisme allemand en peinture, s’est formé à l’Académie des beaux-arts de Copenhague, qui attirait à l’époque les jeunes talents de l’Allemagne du Nord, puis à Dresde, où il fit la connaissance de Ludwig Tieck. Il fut également lié à Goethe, après avoir participé au prix annuel de Weimar, organisé à l’instigation de celui-ci pour encourager l’art allemand. En 1803, Runge vient s’installer à Hambourg. Ne pouvant vivre de son art, trop personnel pour attirer les commandes, il fut aidé par son frère Daniel qui encouragea constamment sa vocation artistique, prit soin de son œuvre après sa mort prématurée et fit paraître en 1840-1841 un choix de ses écrits, document capital pour la connaissance du romantisme allemand (reproduction anastatique, 1965). La plus grande partie de ses tableaux et de ses dessins sont conservés à la Kunsthalle de Hambourg. Sensibilité profondément religieuse, Runge, sans être attaché à un dogme particulier, découvre l’Être divin dans toutes les manifestations de la nature. Pour lui, le genre moderne par excellence est donc le paysage.
Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :