Giorgio de Chirico 1888-1978

Jusqu’au 24 mai le Musée d’art moderne de la ville de Paris accueille l’exposition « Giorgio de Chirico, la fabrique des rêves ».

Mystery and Melancholy of a street 1914

Mélancolie 1912

L’incertitude du poète 1913

Son père, amateur d’art, lui fait découvrir la Grèce antique. Giorgio de Chirico commence par étudier l’art à l’académie de Munich où il découvre des philosophes tels que Nietzsche et Schopenhauer. Inventeur dès 1910 de la peinture métaphysique, il marqua de son empreinte le mouvement surréaliste animé par André Breton. De 1909 à 1917, de Chirico crée des images hantées et oniriques : c’est la période ‘métaphysique’ du peintre. Sa peinture porte sur des paysages dont la lumière de la Méditerranée se reflète sur les villes, puis, progressivement, son attention se porte vers des études d’entrepôts encombrés, où parfois cohabitent des mannequins. Ses portraits de l’écrivain Guillaume Apollinaire ont été très bien accueillis et lui ont permis de s’introduire dans le milieu surréaliste. Des artistes tels que Max Ernst, Salvador Dali et René Magritte ont revendiqué être influencés par le travail du peintre italien. En 1920, il mit un terme à cette période pour revenir à la peinture classique.
Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :