Anthon van Dyck 1599-1941

Le musée Jacquemart-André de Paris propose jusqu’au 25 janvier 2009 des peintures d’Anthon Van Dyck. Il s’agit de la première exposition jamais réalisée en France sur ses portraits peints. L’exposition présente 35 tableaux et 11 dessins, souvent inconnus en France, venus, entre autres, du musée Getty de Los Angeles, de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg ou du British Museum de Londres.

Portrait of Elena Grimaldi, Genoa 1623

Amor and Psyche 1638, Royal Collection Windsor Castle London

Portraitiste de la cour d’Angleterre, Anthon Van Dyck fut « un des plus grands peintres du XVIIe siècle, qui est lui-même avec Rubens ou Velázquez un siècle particulièrement faste pour la peinture », dit le commissaire de l’exposition, l’historien de l’art Alexis Merle Du Bourg. Véritable « star » de la peinture en son temps, Van Dyck a réalisé pendant sa courte vie – il est mort à l’âge de 42 ans – quelque 800 tableaux, dont une énorme majorité de portraits.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :