André Derain 1880-1954

Le modèle blond vers 1924

Nu à la cruche vers 1925

André Derain est l’un des membres fondateurs, avec Henri Matisse, du fauvisme, mais il fut aussi l’un des principaux acteurs du « retour à l’ordre » pictural.
Formé chez le peintre Eugène Carrière, Derain se lie très tôt à Matisse, qu’il rencontre lors de séances de copies au Louvre, puis à Maurice de Vlaminck. Influencé par Van Gogh et Gauguin, Derain expose ses premières toiles au Salon d’Automne. En 1905, le peintre rejoint Matisse à Collioure : ensemble, ils définissent un style, le fauvisme, basé sur des couleurs pures, posées arbitrairement sur la toile, un dessin et une composition synthétiques.
Dès l’année suivante, Derain retrouve une palette plus sombre, et collectionnant l’art africain, s’initie à la sculpture sur pierre. Lié à Picasso, Braque et Apollinaire, dont il illustre un recueil de poèmes, et habitué du Bateau-Lavoir, il ne suivra pourtant pas la voie du cubisme. Dès 1911, l’artiste retourne à une vision objective de la nature, et jusqu’à la fin de sa vie produira des œuvres où la référence au passé et à la peinture classique est prégnante.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :