Berthe Morisot 1841-1895

A une époque où la société était dominée par les hommes, quelques femmes avant-gardistes et combatives évoluèrent aux côtés des peintres impressionnistes, dont elles furent d’abord les élèves (et souvent les modèles), avant de se forger une personnalité autonome et d’être reconnues à part entière par le milieu artistique.
Parmi celles-ci, Berthe Morisot qui devint la belle-soeur de Manet en épousant son frère Eugène.

Woman with a Fan 1876

At the ball

Before the mirror

The bath ( girl arranging her hair), le bain

Julie dreaming 1894, Julie rêveuse

The sisters 1869

Arrière-petite-nièce du peintre Jean-Auguste Fragonard, Berthe Morisot
étudie très tôt la peinture notamment en copiant des chef-d’ oeuvres du Louvre où elle découvre Fantin-Latour. Dès 1861, elle étudie auprès du peintre Jean-Baptiste Camille Corot et participe aux Salons de 1864 et 1865 où elle présente quelques paysages. Elle peint souvent des femmes, des enfants et des scènes familiales. En 1868, elle rencontre Edouard Manet pour qui elle pose : ‘Le balcon’, ‘Le repos’, ‘Berthe Morisot au bouquet de violettes’. En 1874, elle épouse son frère mais devient veuve en 1892. Elle tombe malade et confie sa fille au poète Stéphane Mallarmé et à Auguste Renoir pour son éducation artistique. Berthe Morisot est la seule artiste femme avec Camille Pissaro à avoir présenté ses toiles aux expositions impressionnistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :