Claudia Cardinale 1938-





Élue à moins de dix-huit ans « la plus belle Italienne de Tunis », Claudia Cardinale apparaît dans un film français tourné en Tunisie et vient à Rome suivre les cours du Centro sperimentale. Elle va gravir rapidement les échelons du vedettariat, passant des rôles de jeune beauté farouche (la Sicilienne du Pigeon) aux figures sophistiquées des films internationaux. Son corps parfait, ses yeux immenses, sa voix délicatement rauque font l’objet d’un lancement publicitaire intense de la part du producteur Franco Cristaldi. Claudia Cardinale a surtout la chance de mériter l’intérêt de grands cinéastes, tel Visconti, dont le Guépard la consacre. Elle a l’intelligence d’intégrer des traits nouveaux (notamment l’aspiration à la liberté : la Fille à la valise et, plus tard, Liberté mon amour, film méconnu de Bolognini) dans son personnage, au reste traditionnel, de jeune femme à la fois sensuelle et sentimentale. Séduisante dans la candeur comme dans la perversité, dans la dignité des films en costumes comme dans la fantaisie (depuis la Panthère rose), elle a paru longtemps dépourvue de dons dramatiques : faute peut-être d’une intuition juste de la part du metteur en scène. Mais elle n’a cessé de diversifier ses emplois, grâce surtout à ses expériences hollywoodiennes. Son rayonnement typiquement méditerranéen (avec le magnétisme particulier qu’il implique) et l’indépendance tranquille de son caractère font d’elle une des personnalités les plus attachantes du cinéma italien
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :