Albert Anker 1831-1910

Jeune fille tenant deux chats 1888, collection particulière

Portrait de Bildnis Dora Luthy 1900

Abandonnant ses études de théologie en Allemagne, Anker Albert vient à Paris en 1854 suivre les cours du peintre suisse Charles Gleyre, comme l’ont fait nombre de ses compatriotes ou Monet et Renoir, et s’inscrit à l’Ecole des beaux-arts. A partir de 1860 il s’installe à Anet, dans sa maison natale au canton de Berne, et partage son temps entre Paris, la Suisse et l’Italie. Il mène une vie très rangée. Son quotidien est parfaitement organisé et il consigne régulièrement recettes et dépenses dans un Livre de vente. En quête de revenus après la naissance de son premier enfant – il en aura six – il collabore avec le faïencier alsacien Théodore Deck, pour qui il décore assiettes et plats de personnages de l’histoire et de la mythologie. Une continuité et une stabilité étonnante marquent son œuvre.
AddThis Social Bookmark Button
Add to Technorati Favorites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :