Simon Vouet 1590-1649

Toilet of+Venus 1640, Carnegie Museum of Art

Saint Mary Magdalene 1627

Diana 1637

Peu d’artistes ont autant compté, dans l’histoire de la peinture française, que Simon Vouet . Dans un pays qui se relevait peu à peu des désastres engendrés par les guerres de religion, c’est à lui que l’on confia le soin de retrouver, face aux splendeurs de Rome et à la gloire d’artistes tels que Rubens, un style proprement national. Or, dans cette mission menée dès l’année 1627, il réussit pleinement. D’emblée, il sut fournir de nombreux modèles pour les ateliers de tapisseries installés à Paris et il s’attaqua aux voûtes des plus grands palais. Autour de lui se forma un atelier considérable, d’où sortirent quelques-unes des personnalités qui allaient s’imposer dans l’art de peindre en France : Le Brun, Mignard et Le Sueur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :