Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson 1767-1824

Aimer, c’est trouver, grâce à un autre, sa vérité et aider cet autre à trouver la sienne. C’est créer une complicité passionnée.
Jacques de Bourbon Busset .

Mademoiselle Lange en Danaé 1799
Scandale autour de Mademoiselle Lange
Mademoiselle Lange, actrice du Théâtre Français et mariée récemment à un banquier, commande son portrait à Girodet qui l’expose au Salon de 1799. Ce portrait ne lui plaît pas et elle écrit à Girodet « Veuillez, Monsieur, me rendre le service de retirer de l’exposition le portrait qui, dit-on, ne peut rien pour votre gloire et qui compromettrait ma réputation de beauté. » . Girodet, furieux, lacère son tableau et en fait un autre « la moderne Danaé » dans lequel on peut reconnaître Mademoiselle Lange en « Danaé », un dindon représentant son mari… La tête de son amant, à ses pieds, ayant les yeux obstrués par des pièces d’or qui tombent en pluie !

Un jeune enfant regardant des figures dans un livre, Portrait de Benoît-Agnès Trioson, 1798

ANNE-LOUIS GIRODET DE ROUSSY-TRIOSON.

Une Réponse to “Anne-Louis Girodet de Roussy-Trioson 1767-1824”

  1. Enzie Shahmiri Says:

    Bonne année mon ami! Belle peinture…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :