Jean Honoré Fragonard 1732-1806

A Paris, depuis le 3 octobre 2007 et jusqu’au 13 janvier 2008, le musée Jacquemart-André présente un rassemblement unique d’une centaine d’oeuvres du peintre Fragonard, venues du monde entier. L’exposition dresse le portrait d’un artiste qui a su illustrer et traduire la pensée et les goûts de son siècle, entre plaisir et raffinement artistique.

Jeune fille faisant danser son chien sur son lit, dit à tort La Gimblette, vers1770-1775, Alte Pinakothek Munich

Jean-Honoré Fragonard 1732-1806 et Marguerite Gérard 1761-1837, le baiser à la dérobée, St Petersbourd Musée de l’hermitage

Jean Honoré Fragonard est reconnu, par son habileté dans le traitement des scènes courtoises, par son goût pour les virtuosités chromatiques, comme l’un des maîtres de l’esprit français. Son œuvre témoigne, outre de la période rococo, du renouvellement de la thématique des fêtes galantes et de l’évolution complexe de la peinture européenne du XVIIIe siècle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :