Archive pour 24 décembre 2007

A Merry Christmas Joyeux Noël

Posted in A Merry Christmas Joyeux Noël on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme













Merci à Trouble of paradise pour les vintage christmas cards.

René Magritte 1898-1967

Posted in René Magritte 1898-1967 on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme

The Great War 1964

The Banck Check 1965

Jeune Belge marqué par le suicide de sa mère, René Magritte est étudiant aux Beaux-Arts de Bruxelles. L’oeuvre de De Chirico le bouleverse et, dès lors, il n’a de cesse de métisser les univers poétique et pictural. Ses compositions sont énigmatiques et oniriques : on y voit un train sortant d’une cheminée, des passants figés et coiffés de feutres sombres s’envoler… Proche des surréalistes belges, c’est tout naturellement qu’il part rencontrer les membres parisiens de ce courant, et notamment André Breton. La rencontre est plus que décevante, et Magritte ne va plus bouger de Belgique, ce qui ne l’empêche pas de connaître un succès international. Son oeuvre est en effet beaucoup plus révolutionnaire qu’il n’y paraît : l’image n’est pas la réalité, c’est une illusion, un simulacre inutile… Voilà en tout cas le message qu’il veut faire passer dans ses toiles, sur le mode de l’ironie. Magritte a également illustré ‘Les nécessités de la vie’ de Paul Eluard et ‘Les chants de Maldoror’ de Lautréamont.(evene)

Merci à Gatochy’s de me remettre en mémoire ce peintre que j’aime particulièrement.

Matt Pasquarello

Posted in Matt Pasquarello on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme



MATT PASQUARELLO.

Elliott Erwitt photographer 1928-

Posted in Elliott Erwitt photographer 1928- on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme

« A photograph is not created by a photographer. What he does is just to open a little window and capture it. The world writes itself on his film. And the act of the photographer is closer to reading than it is to writing. He is the reader of the world ».
Ferdinando Scianna .

New-York east-Hampton 1981


Hungary 1964

Marilyn Monroe

Paris tour Eiffel

Fils d’émigrés russes, Elliott Erwitt est né en France en 1928. Il a vécu en Italie, en France, puis a déménagé à New York en 1939. Depuis une cinquantaine d’années, il réalise des reportages et des sujets personnels inspirés des thématiques qui lui sont chères : les chiens, les plages, les familles, la politique, les visiteurs de musée ou les enfants. Membre de l’agence Magnum depuis 1953, il a travaillé pour la revue Life et participé à la célèbre exposition Family of man, au MOMA de New York, en 1955. Photographe du clin d’œil, Erwitt affecte de s’intéresser au banal pour mieux en découvrir le côté ironique voire comique, même quand le sujet est grave. Pour cela il aime le hasard et en profite, toujours en quête d’un événement inattendu. En recherchant la contradiction et le fortuit, il révèle ainsi l’absurdité de la vie quotidienne.

Jacques-Louis David 1748-1825

Posted in Jacques-Louis David 1748-1825 on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme

The Farewell of Telemachus and Eucharis 1818, Getty Museum

Jacques-Louis David, fut l’un des peintre français les plus admirés, enviés et honnis de son temps, pour ses engagements politiques autant que pour ses choix esthétiques.
Il est considéré comme le chef de file de l’École néoclassique dont il incarne à la perfection le style (la manière de peindre) et l’option intellectuelle (régénérer les arts en développant une peinture que les classiques Grecs et Romains, selon la propre formule de David, auraient sans hésiter pu prendre pour la leur, ce qui revenait à reprendre les choses là où Nicolas Poussin et le « Grand Siècle » les avaient laissées).

Jacopo Carrucci dit Pontormo 1494-1557

Posted in Jacopo Carrucci dit Pontormo 1494-1557 on 24 décembre 2007 by Femme Femme Femme

Leda and the Swan

La visitation

Jacopo Carrucci dit Pontormo , connu sous le nom de Jacopo da Pontormo, ou plus simplement il Pontormo, était un peintre de l’école florentine et un des représentants les plus importants du mouvement maniériste dans la peinture du XVIe siècle.
Il est orphelin à 10 ans d’un père peintre. Il est envoyé à Florence où il y passera le reste de sa vie. En 1511, il entre dans l’atelier d’Andrea del Sarto. Il n’y reste que quelques années. Il va reprendre la manière de peindre de Sarto entre 1514 et 1516.
Il est réputé par ses poses contorsionnées, des perspectives particulières, ses couleurs non naturelles, des crânes souvent chauves.