Peter Paul Rubens 1577-1640

Venus at the mirror

L’art de Peter Paul Rubens exalte la vie sous toutes ses formes. Rubens est l’ami des jésuites et il traduit la pensée de la Contre-réforme dans les Miracles de saint Ignace. De 1622 à 1624, Rubens exécute, pour la galerie du Luxembourg à Paris, les 21 grandes compositions de l’Histoire de Marie de Médicis. Isabelle Brandt est morte en 1626 lui laissant 2 fils. En 1630, âgé de 53 ans, il épouse une jeune fille de 17 ans, Hélène Fourment, qui sera son modèle de prédilection. Rubens pratiqua tous les genres et domina l’art flamand de son siècle au point d’influencer non seulement la grande école de peinture qui lui doit son style, mais encore l’architecture, la sculpture, la gravure, la décoration. Il a été le grand baroque septentrional, et son rayonnement s’est étendu bien au-delà des frontières de sa patrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :