Jean Honoré Fragonard 1732-1806

La lettre d’amour 1771, Frick collection, New York

L’amant couronné 1771-1773, Frick collection, New York

La surprise ou la rencontre 1773, Frick collection, New York

La poursuite 1773, Frick collection, New York

Les Progrès de l’amour dans le cœur d’une jeune fille : Ce projet fut commencé en 1771 à la suite d’une commande de Madame du Barry, la dernière maîtresse de Louis XV. Il consistait en quatre tableaux intitulés La Poursuite, La Surprise (ou La Rencontre), L’Amant couronné et La Lettre d’amour et destinés à être installés au pavillon de Louveciennes dans le salon en cul-de-four. Mais quelques temps après l’installation, les tableaux furent rejetés car ils ne s’accordaient pas avec le style d’architecture néoclassique du Pavillon.
Ainsi, Fragonard conserva tous les tableaux dans son atelier et les apporta avec lui quand il retourna à Grasse, sa ville natale. Il décida alors de les installer dans l’un des salons de la villa de son cousin, mais les murs restant encore vides après cette installation, Fragonard décida de peindre dix tableaux supplémentaires afin de meubler l’espace.
Jean Honoré Fragonard est reconnu, par son habileté dans le traitement des scènes courtoises, par son goût pour les virtuosités chromatiques, comme l’un des maîtres de l’esprit français. Son œuvre témoigne, outre de la période rococo, du renouvellement de la thématique des fêtes galantes et de l’évolution complexe de la peinture européenne du XVIIIe siècle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :