Romaine Brooks 1874-1970

La jaquette rouge 1910

Portrait de Natalie Barney

La Venus triste, the weeping venus

La femme avec des fleurs

Née Romaine Marie Goddard, surnommée ‘la voleuse d’âmes’, Romaine Brooks connaît une enfance difficile auprès d’une mère instable. Indépendante à 21 ans, ayant hérité une fortune conséquente à la mort de ses parents, elle laisse derrière elle en 1905 son mari, ses robes et ses cheveux longs. Elle s’installe à Paris et se met à peindre les portraits qui la rendront célèbre. Assez riche pour ne pas avoir à se soucier de vendre ses toiles, elle se préoccupe peu de l’avis de ses modèles, parfois désemparés par son don pour décrypter leur véritable personnalité. En 1915, elle rencontre et tombe amoureuse de l’écrivain Natalie Barney, début d’une longue relation de cinquante ans. Elles publient ensemble ‘The One Who Is Legion’, écrit par Barney, illustré par Brooks. Celle-ci fait le portrait des lesbiennes qui fréquentent le salon de sa compagne, mais elle est écoeurée par l’atmosphère qui règne dans les lieux mondains, et se retire bientôt dans le Sud de la France, où elle vit jusqu’à 96 ans. Contrairement à nombre de ses contemporains, Romaine Brooks ne s’essaie pas à l’art abstrait et se cantonne à la représentation, fascinée par le rôle des apparences dans les cercles féminins en Europe.(Evene)
ROMAINE BROOKS.
Voir aussi World Marquet Portraits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :