Barbara 1930-1997

Comme je ne sais pas parler,je chante.
Barbara .





Un temps auditrice libre au conservatoire de Paris, Barbara. débute en tant que choriste dans l’opérette ‘Violettes impériales’ avec Marcel Merkès. En 1950, elle part à Bruxelles et y ouvre un petit cabaret-théâtre. De retour à Paris, elle se produit à ‘l’ Ecluse’ en reprenant le répertoire des plus grands, tel Brassens, et obtient le grand prix du Disque en 1960. Désormais reconnue, elle compose et écrit elle-même son propre répertoire. Grâce à des textes d’une beauté saisissante et à un réel jeu dramatique lorsqu’elle s’installe sur scène face à son piano, elle séduit le public. Les titres ‘L’ Aigle noir’ et ‘Ma plus belle histoire d’amour’ la rendent extrêmement populaire. Elle réussit ce miracle de sublimer les épisodes sordides de son existence, la guerre, l’inceste et la fuite du père… son oeuvre est un cri qui s’élève contre la barbarie. Elle a fait quelques apparitions au cinéma, notamment dans ‘Franz’ de Jacques Brel, avant de monter ‘Lily passion’, une comédie musicale où l’on retrouve Gérard Depardieu. En 1997, elle part ‘voir fleurir ses roses de l’autre côté du chemin’.(Evene)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :