Ferdinand Hodler 1853-1918

Exposition: Paris, Musée d’Orsay, 13 novembre 2007 – 3 février 2008
Jeune fille au pavot, vers 1889

Communion avec l’infini, 1892

Chant du lointain, 1906

Exposition: Paris, Musée d’Orsay, 13 novembre 2007 – 3 février 2008
La dernière exposition consacrée à Ferdinand Hodler organisée à Paris remonte à 1983 et c’est le Petit Palais qui avait alors célébré ces retrouvailles du public Français avec un artiste majeur mais relativement oublié dans notre pays. La présentation de l’époque avait fait sensation et montrait un choix assez poussé dans l’œuvre abondant du peintre mais il y manquait aussi quelques pièces maîtresses dont La Nuit, qui n’y figurait que par une reproduction photographique. Aujourd’hui, le Musée d’Orsay livre une rétrospective dont on doit saluer le parti pris. Plus qu’un parcours motivé par telle ou telle idée, hypothèse ou lecture, l’établissement parisien a choisi de montrer la production de Hodler par une sélection drastique, mais où ne manque pratiquement aucun chef-d’œuvre.(La tribune de l’Art)
FERDINAND HODLER.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :