Défilés de mode Christian Lacroix

La mode, et plus précisément la mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée.
La mode concerne non seulement le vêtement mais aussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles. Aujourd’hui c’est davantage une question de style : la mode permet d’afficher son rang social, son groupe social, son pouvoir d’achat, et sa personnalité.

Collection été 2008

Collection été 2008

Collection été 2007


Collection été 2006

Collection été 2005

La notion de mode dépasse la nécessité de se vêtir et le phénomène de la mode a longtemps été le privilège de l’aristocratie à la Cour et des classes aisées imitant les modes de la Cour avant de se populariser et de devenir un phénomène de masses. Ainsi le terme apparaît en 1482 et désigne les changements dans les détails du vêtement réservé à l’élite et l’expression « la nouvelle mode » devient dès 1549 « être à la mode ».
Au XVIe siècle, apparaissent les premiers journaux de mode et les « poupée de France », des figurines habilés que s’échangent entre les dames pour faire connaître la mode.
Au début du XIXe siècle apparaissent les premiers magasins de vêtements à prix réduit.

On peut commencer à parler d’histoire de la mode et l’analyser à partir du XIXe siècle avec le créateur Charles Frédéric Worth qui eut le premier l’idée vers 1858 de faire défiler ses modèles sur de vraies femmes (alors appelées sosies) dans des salons où les clientes venaient choisir.
Le vêtement, lui, est apparu pour des raisons fonctionnelles : se protéger des intempéries et protéger son corps du regard des autres. Puis au fur et à mesure, il a été étoffé, décoré, et accompagné d’accessoires. On va commencer à porter des bijoux, à se maquiller et à se parfumer ; c’est à ce moment qu’on ne parle plus seulement de vêtement, qui a d’abord un but fonctionnel, mais de mode, qui a des fins plus séductrices.
Depuis le milieu du XXe siècle, la mode s’est petit à petit construit une image de phénomène de société incontournable. Les couturiers, tel Paul Poiret au début du siècle évoqué, puis Madeleine Vionnet, Cristobal Balenciaga, Christian Dior,Yves Saint Laurent, Hubert de Givenchy, Pierre Cardin et Gabrielle Chanel ou André Courrèges,Nina Ricci et, plus récemment, Thierry Mugler, Giorgio Armani, Gianni Versace, Christian Lacroix, Helmut Lang ou Miuccia Prada et Tom Ford sont devenus des personnages publics. Ils sont devenus des créateurs de tendances pour les grands noms de la distribution internationale. Leur rôle est ainsi devenu plus proche du public consommateur ordinaire. Le paradoxe restant que leur notoriété grandissante les classe parmi les célébrités, people ou stars des magazines, soit du secteur soit encore des médias tel que la télévision ou le cinéma.
CHRISTIAN LACROIX.
VOGUE-CHRISTIAN LACROIX.
CHRISTIAN LACROIX.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :