Jean-Auguste-Dominique Ingres 1780-1867

Le bain turc 1852-1859,musée du Louvre.

Cette composition achevée vers 1859 conclut les recherches entreprises par Ingres depuis 1807 dans ses Baigneuses, thème associant la nudité féminine à l’exotisme ottoman. La description du harem a pu lui être inspirée par les « Lettres de lady Montagüe » (1764) lues quarante ans plus tôt. La ligne serpentine des corps, la répétition obsédante d’un même modèle enrichissent d’une note d’abstraction la sensualité qui se dégage de cette assemblée de chairs lascives, pur produit du rêve d’un Orient érotique et parfumé que perpétuait depuis un siècle.
JEAN-AUGUSTE DOMINIQUE INGRES.
INGRES ET L’ANTIQUE.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :